w
       
 

 

 

 
AGENDA
FURIEUX SAUVAGES logoMini
CATALOGUE
EDITIONS
COMMANDES
CONTACTS
MEDIA
LIENS
Guy-Olivier Chappuis
« Sous le viaduc »



Sous le viaduc de l’autoroute A12, un routier entend des coups de feu, s’arrête, il y a deux morts par balle… Proc, un inspecteur relégué, peu préparé aux assassinats se trouve chargé de l’affaire ; une affaire qui va le rattraper de manière inattendue..La commissaire est en talons aiguilles ; les militantes boivent du thé à la menthe et leur parano a des airs de vérité ; une multinationale suisse est bien mal servie par un cadre ; entre les militants écologistes et la multinationale, le torchon brûle, y compris sur la Riviera vaudoise. Une enquête qui nous apprend plus sur la collaboration entre polices cantonales que sur le financement des actions militantes… bien que…


Sunil Mann 
« L'Autre rive »

traduit
de l'allemand par
Anne Dürr

Le corps congelé et défiguré d’un jeune migrant a été découvert dans la forêt proche de l’aéroport de Zurich. Vijay Kumar est par hasard sur le lieu du crime et dès le lendemain un mystérieux commanditaire lui demande d’enquêter. Le jeune homme serait-il un migrant tombé de l’avion ? Pourtant une autre piste conduit Vijay dans le milieu gay où quelqu’un aurait peut-être des raisons de cacher ses préférences sexuelles. Plongé dans cette affaire complexe Vijay doit aussi affronter la maladie de son père et la volonté envahissante de sa mère de lui trouver une digne épouse indienne.

A la suite de son détective d’origine indienne, Sunil Mann nous emmène dans la scène gay et le bouillonnement cosmopolite de Zurich. Un regard passionnant sur la Suisse.

Sunil Mann 
« Fête des lumières »

traduit
de l'allemand par
Anne Dürr

Vijay Kumar est chargé par le magnat de la presse zurichoise Blanchard de retrouver son employée de maison. Comme Vijay découvre rapidement que le jeune homme qu’il a vu se faire rouer de coup quelques jours auparavant est le neveu de la femme de ménage. Lorsqu’un politicien de droite est retrouvé mort et qu’il s’avère que la même femme de ménage travaillait pour lui, le cas prend une nouvelle dimension.

Une plongée dans les nuits zurichoises avec les yeux d’un enquêteur aux origines indiennes. Plein d’humour, le ton des « hard boiled » des années 50, un regard impertinent sur la Suisse.
Mary Anna Barbey
« Swiss trafic »

 

Un homme est retrouvé mort dans la piscine d’un petit hôtel de montagne. Une journaliste quinquagénaire reçoit des appels à l’aide dans la rubrique du courrier du cœur qu’elle anime.

Trafic d’êtres humains, partis d’extrême-droite corrompus, immigration clandestine, le roman nous emmène aux quatre coins d’une Suisse romande cachée derrière la carte postale touristique. Un ton original et une héroïne enquêteuse qui l’est tout autant.
Francine Wohnlich
«Larsen»

 

Louis est assistant sur le plateau d’un théâtre. On monte "Hamlet" et le metteur en scène reçoit des menaces de mort. Peut-être que la surdité de Louis le rend-elle très attentif à ce que les autres ne voient pas? En tout les cas il enquête!

Mise en abîme, coulisses du théâtre, magie du héros qui voit ce qu’il ne peut entendre, un roman qui joue avec les codes.

 

   

"furieux sauvages"
une collection de romans policiers helvétiques

Des auteurs helvétiques originaux, des traductions venues des autres régions linguistiques, voilà qui est l’occasion de mieux connaître ce qui se passe chez nos voisins, les amis de nos amis, voire nos cousins. Retourner des idées reçues, briser le verni des villes cossues, aiguiser l’imagination, c'est ce à quoi s'amuse cette nouvelle collection des éditions des sauvages.

Une Suisse inédite est le décor de ces romans policiers qui donnent à voir les conditions d’intégration des migrants, les magouilles politico-immobilières, les mondes culturels ou la persistance des inégalités. Le ton est ironique, joue sur les différences pour mieux montrer l’esprit helvétique, s’amuse des confrontations culturelles, s’inquiète de leurs incidences. Une collection qui est une invitation à voyager tout près de chez soi.

L’originalité de la collection est aussi sa facture : de magnifiques petits livres reliés qu’il est irrésistible d’avoir avec soi !

Cette collection est soutenue par la Ville et l'Etat de Genève grâce à la Bourse au projet d'édition de la CCMVL (commission consultative pour la mise en valeur du livre)

La RTS

La presse:

dans le magazine romand Notre Temps, mars 2016
dans le supplément avril 2015 de Marianne
le blog de l'Hebdo de Mireille Descombes
l'excellent blog de Cédric Segapelli sur le polar avec une critique de "Fête des Lumières" et de "Swiss trafic"
sur le site de Weblittera
et sur le site de Litterature-romande.net

   

 

 

   

 

 
(c) editions des sauvages 3 rte de meyrin 1202 geneve +41 22 320 12 01 valerie (a) editionsdessauvages.ch